Le communautaire reviendra tôt ou tard. Soyons vigilants !