Loi spéciale climat au centre des débats cette après-midi au parlement

La loi spéciale climat entend mettre en place ou dynamiser des institutions (qui existent déjà pour la plupart) afin d’améliorer les procédures de prise de décision. Ceci devrait nous permettre d’être plus pragmatiques et plus efficaces dans nos actions. Les collègues du Sénat étaient présents mais n’ont pas pu prendre la parole à cause de la NVA et Ecolo-Groen ce que je dénonce. Ce débat appartient à tous.
Je demande de tenir compte, comme dans le protocole de Kyoto de la situation socio-économique et des particularités nationales ainsi qu’une analyse d’impact et le rapport coût efficacité des initiatives que nous prendrons pour respecter nos engagement de 55% de réduction de gaz à effet de serre à l’horizon 2030 et 95% à l’horizon 2050 par rapport aux émissions de 1990, afin que le citoyen ne soit pas le seul à devoir payer la politique de transition énergétique!
Ambitieux mais réalisable!

On avance, lentement, mais cette fois-ci, on avance. Pourvu que le communautaire ne vienne pas pourrir les débats!
Damien